Les enfants dans le divorce : comment les aider lors de la séparation

divorce et séparation et leur influence sur leurs enfants

Le divorce affecte vos enfants de manière très significative. Surtout en ces temps où tant de travail peut nous faire négliger leurs besoins. Vous devez être conscient de la façon dont un divorce peut affecter votre vie et essayer d’en minimiser les conséquences.

Soudain, le monde est sens dessus dessous

Bien sûr, le divorce n’est pas la fin du monde. Mais pour les enfants, surtout les plus jeunes, le monde est très petit, et leur famille est tout ce qui compte. La famille est le centre de la cohésion et de la stabilité. Si cela se termine soudainement, leur monde est bouleversé. C’est pourquoi vous devez vous assurer que vos rituels familiaux sont solides avant la séparation, et les maintenir aussi forts que possible. Vous devez également essayer d’inclure l’ancien partenaire et de ne pas perdre les coutumes qui maintiennent la famille unie.

La vie familiale doit se poursuivre pendant le processus de séparation. Les sorties de groupe, les films, les dîners ou le fait de raconter une histoire peuvent aider l’enfant à ne pas se sentir séparé de l’un ou l’autre des conjoints.

Impliquez vos enfants dans les décisions importantes

Pour un enfant, réaliser que maman et papa ne s’aiment plus peut être assez traumatisant. Bien que la séparation soit entre eux, elle affecte complètement la famille et tous ses membres. Les enfants sont les dommages collatéraux de la rupture. Lors d’un divorce, les parents sont souvent égocentriques et ne se préoccupent guère de cet aspect. C’est à ce moment que les enfants ont le plus besoin de la sécurité du foyer. Il est bon d’impliquer les enfants dans les décisions lorsqu’ils sont assez âgés pour les comprendre. En particulier si leur avenir est instable et qu’ils vont changer de résidence, les enfants devraient avoir leur mot à dire dans les futures visites ou sur leur lieu de résidence.

En fait : les divorces sont parfois décidés du jour au lendemain. N’oubliez pas que la communication est très importante. Il est préférable de dire à vos enfants le plus tôt possible comment votre vie va changer afin qu’ils aient le plus de temps possible pour y faire face.

Aidez votre enfant à se culpabiliser

Les enfants pensent de façon égocentrique. Du point de vue d’un enfant, le monde entier se déplace autour de lui. Tout ce qui se passe autour d’eux a un rapport avec eux. Plus il est jeune, moins il peut dire si ce qui se passe est de sa faute ou non. Il est très probable qu’il se blâme lui-même pour la séparation. Faites comprendre à vos enfants qu’ils n’ont rien à voir avec le motif du divorce et montrez-leur que vous et votre partenaire les aimez toujours autant, sinon plus.

Agir aussi normalement que possible

Après une séparation, les enfants deviennent plus vulnérables. Ils font partie de la bataille quotidienne parfois établie entre les deux parties, avec qui ils vont vivre, organiser des visites… ils sont le centre d’un conflit d’intérêts. Ils font indirectement partie d’un conflit. De plus, vivant avec l’une des parties, ils se sentent souvent coupables de ne pas pouvoir leur donner l’affection qu’ils avaient l’habitude de donner à l’autre.

Donnez à vos enfants un renforcement positif. L’affection pour votre ex-partenaire est bonne, et si vous vous entendez bien avec lui, gardez à l’esprit que vos enfants ont le droit de continuer à vous aimer tous les deux.

Éviter les disputes et les situations de violence

L’une des expériences les plus traumatisantes pour les enfants est d’être témoins du stress et de la guerre permanente entre leurs parents. Il est parfois difficile de garder son sang-froid et son éducation avec l’ancien partenaire. Personne ne va vous forcer à vous entendre avec votre ex, mais si vous pensez au bien de vos enfants, vous devez vous efforcer de les traiter avec respect. Même si la structure familiale traditionnelle n’existe pas, lorsque vous êtes ensemble, essayez de vous comporter comme si de rien n’était.
Le comportement des parents va inconsciemment entraîner leur enfant dans leurs relations. Il est donc préférable de se souvenir d’éviter les disputes devant votre enfant, et d’éviter les sujets de conversation douloureux ou potentiellement litigieux.

Le divorce est difficile à comprendre et à accepter pour un enfant. Les parents doivent être conscients et se mettre d’accord sur la manière de traiter le problème, ce qui permettra à l’enfant de s’assimiler plus facilement et d’éviter le traumatisme de la séparation.

Vous avez des questions ? Demandez à notre équipe : contact@infocirc.org

Vous pourriez aimer aussi :